E-NEWS LETTER
Recevez nos promotions et nos offres de séjours golf pour vos vacances golf et week-end golf. Inscrivez-vous

Suivez Premium Golf Club sur facebook
Suivez Premium Golf Club sur twitter
Premium Golf Club 2018-2019
Chateau des Vigiers 2016

VACANCES GOLF MAROC : LA MAMOUNIA STAR DES PALACES

La Mamounia Marrakech

Palace des Stars, Star des Palaces

Le nom de La Mamounia remonte au XVIII° siècle. L'histoire commence avec le sultan alaouite Sidi Mohamed Ben Abdellah, qui avait pour habitude d'offrir un domaine en cadeau de mariage à chacun de ses fils. C'est ainsi que ses quatre fils, Abdessalam, Mamoun, Moussa, et Hassan sont devenus les éponymes des jardins qu'ils ont reçus du roi. Ces jardins "Arsats" sont connus encore aujourd'hui, mais seul arsat Al Mamoun ayant appartenu au prince Mamoun deviendra célèbre et inspirera le nom de La Mamounia. On raconte que ce dernier, l'utilisait comme lieu de plaisance pour la "nzaha" coutume courante dans plusieurs cités marocaines (genre de garden party).

La magnificence de ce jardin légué par toutes ces réjouissances royales augmente un peu plus le plaisir des hôtes à le visiter aujourd'hui aussi bien par sa taille de 8 hectares que pour sa flore si particulière.

Deux siècles plus tard, sur une superficie de quinze hectares, on crée l'hôtel, qui bien vite atteint une renommée internationale. Conçu en 1923, par les architectes Prost et Marchisio, l'hôtel La Mamounia a bénéficié dès sa conception de nombreuses considérations alliant le respect d'un lieu chargé d'histoire et les impératifs des commanditaires en la personne financière et morale qu'est la Compagnie des Chemins de Fer du Maroc.

Depuis sa création, La Mamounia s'est révélée être un véritable monument alliant la tradition architecturale marocaine avec le dernier design du style Art Déco. Tout au long de son histoire, La Mamounia ne fut jamais assez grande pour satisfaire tous les clients désireux d'y loger. Jusqu'à la fin des années 30, l'hôtel abritait moins de cinquante chambres, il a été agrandi en 1946 pour atteindre une centaine d'unités, puis réaménagé successivement en 1950, 1953, 1986 et enfin en 2006 pour une réouverture le 29 septembre 2009 avec 210 clés.

On vient à La Mamounia toute l'année de tous les coins du monde, pour bénéficier de ce cadre exceptionnel. Avant la seconde guerre mondiale, les européens et les américains y apportaient leurs meubles pour leurs longs séjours, et chacun réaménageait ses appartements selon son goût et ses habitudes. On parle encore avec nostalgie de cette époque où les hommes revêtaient leurs smokings et où les dames, couvertes de divines parures, enfilaient de longues robes du soir.

De nombreuses célébrités ont séjourné à l'hôtel. Winston Churchill y établissait ses quartiers d'hiver. Il avait pour habitude d'aller de balcon en balcon pour guetter le soleil comme pour mieux capter les couleurs et les reproduire sur ses toiles. Plusieurs de ses peintures, représentant le parc ou certains coins de l'hôtel, peuvent être admirés au Musée Churchill en Angleterre. Pour anecdote, Winston Churchill disait à Franklin Roosvelt à propos de Marrakech en 1943 "C'est un des lieux les plus beaux du monde", et l'invita à découvrir sa trouvaille de prédilection. Il fit cette remarque alors qu'il admirait le magnifique coucher de soleil, si particulier à Marrakech.

On raconte aussi que le Général de Gaulle y a également passé une nuit à cette époque ; le directeur de l'hôtel aurait été obligé de confectionner un lit à la mesure du grand homme.

Au fil des années, la réputation de Marrakech et de La Mamounia attirèrent l'attention des cinéastes français et américains. Jean Tissier tourna "Alerte au sud" avec Eric Von Stroheim en 1953. On tourna aussi "l'homme qui en savait trop" d'Alfred Hitchcock.

En 1955, Charlie Chaplin fût chaudement accueilli à l'hôtel. Il y eut aussi Marcello Mastroianni, Youssef Chahine, Claude Lelouch, Jean Jacques Annaud, Oliver Stone, Luc Besson, Martin Scorcese.

D'autres personnalités du Show Biz suivirent tel que Kirk Douglas, Charlton Heston, Yul Brynner, Omar Chérif, Joan collins, Nicole Kidman, Silvester Stallone, Richard Gere, Susan Sarandon, Tom Cruise, Sharon Stone, Kate Winslet, Charles Aznavour, Jean Paul Belmondo, Catherine Deneuve, Alain Delon, Ornella Mutti, Claudia Cardinale, Sophie Marceau et bien d'autres.

Après les stars de cinéma sont venues celles de la mode, avec des créateurs comme Yves Saint Laurent et Pierre Balmain, qui décidèrent d'acquérir une résidence secondaire à Marrakech tout en fréquentant l'hôtel ; ou Versace, Kenzo Valentino, Jean Paul Gauthier.

En 1968, avec l'explosion des groupes de rocks, Marrakech accueillit les Rolling Stones, pendant que le groupe Crosby, Stills Nash & Young écrivait le tube "Marrakech Express". D'autres stars de la musique lui firent honneur tel que Jacques Brel qui dit : "La Mamounia reste toujours le rêve civilisé que l'on souhaite croiser plus souvent..." ; Dalida, Barbara Hendrix, Andrea Boccelli, Julio Iglesias, Julien Clerc, Johnny Hallyday, Elton John...

D'autres personnalités sont venues découvrir La Mamounia et sont revenus régulièrement comme le Président Franklin Roosevelt, Ronald et Nancy Reagan, le prince des Asturies et l'infante Elena d'Espagne, la princesse Caroline de Monaco, le prince Naruhito du Japon, Nelson Mandela, Desmond Tuttu, Valery Giscard D'Estaing, Jacques Chirac, Helmut Kohl...

La liste est longue et le livre d'or nous reporte toutes les impressions et émotions ressenties par les célébrités du monde entier qui y ont séjourné. Tous sont animés par un même sentiment, l'amour de La Mamounia et de Marrakech.

La Mamounia Marrakech

Palace of the Stars, Star amongst Palaces

The name of La Mamounia can be traced back to the eighteenth century. Its story starts with the king Sidi Mohammed Ben Abdellah who was customary to offer his sons, as a wedding gift, a house and a garden located outside the Kasbah. This is how Abdessalam, Mamoun, Moussa, and Hassan were to become the place names of the gardens that the king would offer them. These gardens "Arsats" are still known today, but only the arsat al-Mamoun was destined to become famous and inspire the name of La Mamounia.

It is said that the prince used to hold extraordinary garden parties (named "nzaha" in Arabic) in the park for entertainment, which is now a popular amusement in many Moroccan cities. The magnificent remaining garden of such royal registrar combined with its 8 acres of ground and marvellous flora has the effect of leaving guests utterly delighted with all that they see. From the beginning, La Mamounia proved itself to be a true monument combining the traditional Moroccan architecture with the Art Deco style.

From beginning of its story, La Mamounia has never been large enough to satisfy all the guests who wanted to be accommodated. Until the end of thirties, the hotel had only fifty rooms. But it was expanded in 1946 to include 100 rooms, then refurbished successively in 1950, 1953, 1986 and finally in 2006 for a reopening with 210 keys on September 29th 2009.

Throughout the years, visitors from the four corners of the globe come and go at La Mamounia. Before the Second World War, those who came from Europe and the United States even brought their own furniture so that they were able to enjoy the exotic surroundings while feeling "at home" in their room. We still tell stories about the stately dinners where men dressed in top hats and tails and women, bedecked with exquisite jewels, wore long evening gowns.

Many famous people have visited La Mamounia. Winston Churchill stayed through many winters. He liked to wander along the balcony, following the sun on its daily route in order to render the colour of his painting as realistic as possible. Several of his paintings of La Mamounia's gardens hang in the Churchill museum in England.

"It is the most lovely spot in the whole world", said Winston Churchill to Franklin D.Roosevelt about Marrakech in 1943, who was invited to visit his favourite place. Churchill made his remark while he gazed at one of the beautiful sunsets for which the city is famous.

Another anecdote from the La Mamounia's rich involves General Charles de Gaulle who also spent a night in the hotel during the same period. The director of the hotel was obliged to have a special bed made to accommodate the statesman's full height.

Over the years the reputation of Marrakech and La Mamounia has attracted the attention of both French and American film makers. Jean Tissier filmed "Alerte au Sud" with Eric Von Stroheim in 1953. Hitchcock's film, "The man who knew too much" was also filmed there.

In 1955 Charlie Chaplin was warmly welcomed at the hotel. Those who followed from the film world as Kirk Douglas, Charlton Heston, Yul Brynner, Omar Cherif, Joan Collins, Nicole Kidman, Silvester Stalone, Richard Gere, Susan Sarandon, Tom Cruise, Sharon Stone, to name a few.

With the film stars came the fashion world, and designers such as Yves Saint Laurent and Pierre Balmain who bought nearby homes and frequently continued to use the hotel. In 1968, with the explosion of rock groups, Marrakech welcomed the Rolling stones, while the group Crosby, stills, Nash & Young wrote the hit song "Marrakech Express". Other stars from the world of music have included Jacques Brel who said: "La Mamounia remains the civilized dream that one wishes to meet more often..."; Dalida, Barbara Hendrix, Andrea Boccelli, Julio Iglesias, Julien Clerc, Johnny Halliday and Elton John.

Royals and heads of state who have discovered the hotel and returned on a regular basis are Franklin Roosevelt, Ronald & Nancy Reagan, Prince of Asturias and the Infante Elena of Spain, Princess Caroline of Monaco, The Prince Naruhito of Japan, Nelson Mandela, Desmond Tuttu, Valery Giscard D'Estaing, Jacques Chirac and Helmut Khol.

The list is long and the visitors's book keeps a memoire of all the celebrities feelings and comments towards La Mamounia. All express the same feeling: the desire to come back again.

40040 Marrakech - Morocco

Tél : +212 (0) 5 24 38 86 00

informations@mamounia.com - www.mamounia.com